Reserva ecológica dos Caetetus (écrit avec Dagoberto)

Vers 1920, un brésilien, Olavo Ferraz, est allé aux Etats-Unis pour étudier. Il s’est pris de passion pour la chasse. Ses parents l’ont persuadé de rentrer au Brésil pour acheter une ferme de café. C’était le rêve du père. De retour au Brésil, il a acheté une forêt de 7 000 hectares. Ils ont utilisé 5 000 hectares pour la production de café et de coton et pour l’élevage. Le nom de la ferme est : Paraiso.

Deux milles hectares de forêt étaient consacrés uniquement à la chasse. Beaucoup d’invités célèbres dont le futur vice-président des Etats-Unis, Nelson Rockfeller et d’autres personnalités venaient chasser dans cette forêt.

Une nuit, en préparant des pièges pour tapir, il a vu une femelle avec son bébé s’approcher du piège pour se nourrir. Il a alors réalisé ce qu’il faisait et a décidé de changer complètement.

A partir de ce moment, il a fait tout son possible pour protéger la forêt et ses habitants.

En 1970, il a senti qu’il allait bientôt mourir. Sa famille étant nombreuse et ayant peur que ses enfants et petits-enfants n’aient pas la même passion et qu’ils vendent la forêt, il décide alors de demander au gouvernement de l’état de Sao Paolo d’acheter les 2 000 hectares de forêt afin de fonder une réserve naturelle. Les négociations durent 6 ans et depuis 1976, la forêt appartient à l’état de Sao Paulo. Six jours après le décret gouvernemental qui actait la vente, Olavo Ferraz décède.

Aujourd’hui, la réserve naturelle accueille des publics très variés : des écoliers aux universitaires, des passionnés d’oiseaux jusqu’aux familles.

Le matin, nous avons visionné une projection qui nous a permis de voir comment les deux garde-forestiers, Daniel et Denilson, protègent la forêt et les animaux.

Après un pique-nique, nous sommes allés faire une randonnée dans la forêt. Daniel et Denilson nous ont fait observer beaucoup d’arbres, de fleurs, de traces d’animaux… C’était passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.