La fête de la Vendimia à Mendoza

Mendoza, ça vous dit peut-être quelque chose… Peut-être les vins ou comme pour nos enfants, un personnage des Cités d’Or ?

Mendoza est une ville à côté des Andes et entourée de vignobles. C’est une ville très agréable où se balader. On a trouvé que les rues étaient larges, aérées, qu’il y avait de nombreux parcs. Il n’y pas beaucoup de lieux cultures car Mendoza fondée en 1561 a été complètement détruite par un tremblement de terre en 1861. La moitié de la population décéda ! C’est une urbaniste français (Cocorico !), Jules Ballofet qui fut chargée de la nouvelle conception.

Pour se remettre dans le contexte de notre voyage, nous avons planifié notre mois de mars pendant nos quinze jours à Puerto Varras. On a choisit nos lieux et nos dates un peu en fonction du calendrier lunaire, de nos centres d’intérêts, des circuits, du coût des logements… bref normal quoi ! Et c’est pendant notre trajet pour Mendoza qu’en papotant avec une voyageuse dans le bus, nous apprenons qu’a justement lieu ce week-end LE festival national le plus important de l’année en Argentine, l’évènement à ne pas manquer : la Fiesta Nacional de la Vendimia : la fête nationale des vendanges. Bref, le gros coup de bol ! On est super contents !!!!

Cela commence le vendredi et le samedi matin pour l’élection de Miss Vendimia. Chaque Miss de chaque canton de la province de Mendoza a élu sa propre miss et a construit un char géant avec sono de ouf et décorations locales. Nous assistons au défilé des gauchos de chaque canton qui ouvrent chacun la voie à leur char où trône la Reina avec toutes ses dauphines qui ont perdu. Pendant que la miss du canton parle au micro pour tenter de se faire élire Reine de la fête, les autres miss nous lancent des cadeaux du haut de leur char : du raisin en grande partie mais aussi des photos à l’effigie de leur championne, ou encore des pommes, des fruits secs, des sachets d’origan… du popcorn (une spécialité locale ???) et même des melons ! Là, il ne faut pas se louper quand il arrive ! Autant vous dire que les enfants ont adoré essayer de rattraper les fruits de cette tradition. Et la récolte a été plutôt bonne !

S’ensuivent 3 soirées : du samedi soir au dimanche soir avec des spectacles. Qui ne tente rien n’a rien et même si on était à la dernière minute, on a cherché des places ! Le premier soir c’était l’élection de la reine, le second un concert rap et rock et le troisième des danses traditionnelles. C’est parti pour le concert rock ! Et hop !

Journée au parc et tout doucement nous nous dirigeons vers l’amphithéâtre de 20 000 places en début de soirée. On arrive tranquillement une heure à l’avance et là ce qui semblent être des groupes locaux (super bons !) nous font patienter sur scène le temps que tout le monde arrive. A 21h précises les lumières s’éteignent pour le début de spectacle. On a remarqué qu’ils ont enlevé batteries, amplis, cables, retours… et on trouve ça un peu bizarre mais bon, c’est qu’il doit y avoir une petite première (deuxième) partie. Et là… deuxième gros coup de bol. Heureusement que nous sommes assis…

Ce n’est pas à un festival de groupes rock qu’on assiste mais à un spectacle féérique gi-gan-tesque reprenant l’histoire de la vigne, une dose d’humanité, d’écologie, de l’humour, du tango bien sûr, beaucoup de musique et beaucoup beaucoup BEAUCOUP de danseurs ! 1 000 personnes se sont succédé sur scène et ceci sans compter un orchestre symphonique complet qui accompagnait. Le spectacle a durée deux heures ! avec des mises en scènes superbe, des acrobates, des danseurs, des chanteurs, des feux d’artifice… Un truc de folie. Il est 23h. C’est fini ? On rentre ? Ah non ? Maintenant commence un concert avec Fito Paez, sorte de Jean-Jacques Goldman national, qui a mis le feu jusqu’à plus de minuit… 19 995 personnes (oui nous cinq, on ne les connaissait malheureusement pas) qui chantent ses chansons avec lui, c’est très impressionnant !

Comme vous l’aurez compris, nous avons pu avoir des places à la dernière minute sur Internet et nous avons donc pu assister à ce fantastique spectacle ! Ce qui nous a surpris :

  • La qualité du spectacle. On a rarement vu ça ! Que ce soit au niveau des danseurs, des chanteurs, des sons et des lumières (10 mois de préparation). Il y a carrément eu plusieurs fois des feux d’artifice et des flammes qui jaillissaient près de la scène
  • L’âge des danseurs. Bien sûr, il y avait des 20-25 mais pas que. Tous les âges étaient représentés et le niveau était très haut.
  • Le prix ! Nous avons payé 180 pesos chacun, ce qui revient à…2.50€ ! Et c’est vraiment très bas, même pour les argentins ! Pour vous donner un exemple, la barquette de frites était à 130 pesos sur place. C’est, en fait, la municipalité et le gouvernement qui paient les artistes donc les argentins par leurs impôts.
  • La diversité des spectateurs. Comme le prix est bas, il y a des personnes de toute classe sociale. Il y a aussi des gens de toutes les générations et ça c’est chouette à voir.
  • La sécurité. Il y a un policier ou une policière tous les 5 mètres mais aucun de nos sacs a été fouillé. Les gens viennent avec leur glacière, leur petit coussin et vendange oblige… leur bouteille de vin ! C’était plutôt agréable de ne pas avoir le plan vigipirate que l’on a en vigueur en France. C’était « comme avant », « à la cool ».
  • Les rencontres. Ben oui, comme de partout, on rencontre de super personnes ! Nos voisins de droite ont souhaité partager une partie de leur repas avec nous. On a bien sympathisé et papoté. En partant, on a voulu prendre un colectivo pour nous ramener dans le centre de la ville. Nous avons fait un bout de chemin à pied avec un jeune couple et en arrivant dans le bus, le chauffeur nous dit qu’il faut une carte de bus (qu’on n’a pas, on avait tout fait à pied jusqu’ici). Il nous dit de passer. En discutant, on se rend compte que c’était le jeune couple qui avait fait un signe au chauffeur et qui avait payé pour nous 5… Bon bref, adorables ! On les a évidemment bien remerciés !

PS : Nous avons fait un petit tour au musée des sciences. Très intéressant !

Le concert du soir ! Géant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *