Cañon de Talampaya ! Waouuuuuuuuuuu !

Il y a des jours, on se dit : oui, pourquoi pas ? D’autres où on se dit, c’est vraiment joli ! Et d’autres encore où on se dit que vraiment on aurait été capable de prendre un aller-retour en avion juste pour voir ÇA !

Allez, on fait un petit brief historique-géologique ! Je vous préviens, ce n’est pas ma spécialité alors ça va être simple !

Pendant la période Triasique (mais si vous savez ? Il y a très très longtemps ! Je suis sûre que ça vous fait penser à des dinosaures… Et bien, vous avez raison ! A cette époque, il y avait bien des dinosaures et des algues et des amphibiens etc. Bon donc, le Trias, c’est il y a 250 millions d’années. Il y a certaines personnes qui disent, moins 250 millions d’années mais je ne crois pas qu’on soit à 2020 ans près… Pas bien compris, cette distinction…

Donc, à ce moment-là, il y 250 millions d’année (vous me suivez ?), à cet endroit là (à 2h au Nord de San Juan. Cf. le polarstep), il y avait de nombreux bassins qui se remplirent de sédiments apportés par de puissants cours d’eau. Sauf que lors de la formation des Andes (Vous savez ces montagnes magnifiques que vous avez vu dans un de nos articles de la semaine dernière ?), cet ensemble massif s’est soulevé exposant toute les couches sédimentaires (d’où les magnifiques couleurs, vous allez voir).

Petit rappel ou info sur la Cordillère des Andes : la plus longue chaine continentale de montagnes au monde, 7 000km de long, large de 200 à 800 mètres, altitude moyenne de 4 000 mètres, culmine à 6 962 mètres (l’Aconcagua) et traverse 7 pays. Elle a été formée lors de la subduction de la plaque océanique de Nazca sous la plaque continentale sud-américaine. Les reliefs sont dus au rapprochement des deux plaques ce qui a comprimé et épaissi la croute continentale… Jami de « C’est pas sorcier » montre ça avec une jolie et courte vidéo.

La Cordillère des Andes est née il y a environ 40 millions d’années donc si vous avez tout suivi, c’est bien après la période Triasique ! Donc en gros, l’arrivée de cette grande chaine de montagne a soulevé et fissuré l’ensemble massif où nous nous trouvons d’où deux types de formations géologiques. La première, la formation Los Tarjados, du grès rouge (car il y a de l’oxyde de fer) dense et dur qui constitue les hautes falaises du canyon principale (4 kilomètres de long et 150 mètres de haut quand même !) et la seconde, la formation Talampaya, rose pâle, argileuse et sablonneuse qui s’est usée avec l’érosion et qui forment de multiples statues naturelles. Dans ce lieu, il n’y a plus d’eau car elle a été coupée lors de la formation des Andes.

Bon allez place aux photos ! Ah si, une dernière chose importante : 500 ans avant J.C., des indiens aguada ou d’autres tribus, on ne sait pas trop, ont gravés de nombreux signes sur la pierre : des personnages, des animaux, des formes géométriques. On appelle ça des pétroglyphes. Et toutes ces gravures sont orientées vers la porte du Soleil, l’Est !

Bon, je vous laisse visiter 😉 Nous on a A-DO-RÉ !

2 réponses sur “Cañon de Talampaya ! Waouuuuuuuuuuu !”

  1. Magnifiques paysages, géants, on doit se sentir tout petit et en même temps avoir un sentiment d’infini, de liberté, il n’y a plus de limites, on respire à pleins poumons, on s’emerveille !

    TonTonTreKKer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *